petites explications...

Pour que l'on puisse bouger, sentir, mais aussi respirer et manger, il faut que chaque partie de notre corps puisse être relié au cerveau par des nerfs. Les informations circulent dans les deux sens : un sens aller pour transmettre des informations sensitives vers le cerveau, puis un sens retour qui véhicule les ordres moteurs provenant du cerveau. Mais cette transmission ne se fait pas directement, il y a un intermédiaire : la moelle épinière.

La moelle épinière est ce tissu nerveux en forme de cordon cylindrique long de 45 cm qui passe dans le canal rachidien formé par l'empilement des vertèbres de la colonne. Cette moelle est subdivisée en trente étages. Chacune contient des centres nerveux spécifiques qui vont commander le mouvement d'un groupe musculaire précis et la sensibilité d'une zone déterminée, comme la peau ou les articulations. Certains étages commande même les viscères.

La moelle est protégée par les vertèbres mais aussi par des membranes contenant un liquide qui sert à absorber les chocs. Malgré ce dispositif de protection, la moelle peut soit être sectionnée soit comprimée. Résultat : la transmission des informations entre le cerveau et le système nerveux périphérique est interrompue. C'est la paralysie.

L'étendue de la paralysie dépend de la localisation de la lésion au niveau de la moelle : plus elle est haute, plus la paralysie est importante. Si elle se situe au niveau des vertèbres cervicales, les quatre membres seront paralysés : c'est une tétraplégie. Si la lésion est plus basse, la paralysie touchera uniquement les membres inférieurs : c'est une paraplégie.

La tétraplégie est donc une paralysie des quatre membres causée généralement par une lésion de la moelle épinière.




La motricité des membres supérieurs étant contrôlée par les niveaux C5 à C8 ( 5e à 8e racines nerveuses ), une tétraplégie est habituellement causée par une lésion située au-dessus de la 1re vertèbre dorsale, donc une lésion cervicale.

Une tétraplégie peut être complète ou incomplète :

  • complète : absence totale de sensibilité et de motricité en dessous de la lésion.
  • incomplète : persistance d'une sensibilité ou d'une motricité volontaire en dessous de la lésion
Classification forfaitaire selon la hauteur de paralysie (des recoupements sont possibles) :



Au-dessus de C3, il existe une paralysie complète des muscles

respiratoires imposant la mise en route d'une respiration artificielle. Puis selon le niveau

lésionnel, les muscles inspiratoires sont progressivement préservés


C4 = la plupart du temps, seules quelques parties du biceps fonctionnent et les mains ne fonctionnent pratiquement pas.

C5 = le biceps fonctionne, l'extension active du bras peut avoir lieu grâce à la rotation vers l'extérieur du bras dans l'articulation de l'épaule (rotation extérieure). Ce mouvement peut être appris par de l'entraînement, et il est nécessaire, afin que le volant de direction puisse être suffisamment tourné lors de la conduite dans les courbes.

C6 = en cas d'un positionnement approprié durant la phase de la blessure fraîche, la fermeture passive du poing et la préhension passive d'objets avec le pouce et avec l'index sont possibles.

C7 = le triceps fonctionne, ce qui signifie que la rotation du volant de direction lors de la conduite en courbe est sans doute possible avec peu d'assistance technique.

C8 = la musculature pour le fléchissement des doigts fonctionne, les fonctions des mains sont pratiquement toutes existantes.







http://www.sebastiensavage.ca/images/spinemapfrancais.JPG



Calendrier
« Juillet 2018 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031
Dernières actualités